Qui est le chien le plus moche du monde ?

0

Êtes-vous intéressé de savoir quel est le chien le plus moche du monde ? S’il est vrai que l’on s’accorde à dire que certains chiens ont été gâtés par la nature au niveau de leur apparence physique, d’autres sont clairement assez repoussants. Ici, on vous donne ce qui caractérise le chien le plus moche du monde d’un point de vue esthétique.

La race de chien la plus moche au monde

Il existe une multitude de races de chien aussi moches les unes que les autres. En effet, on a tous déjà croisé un chien absolument répugnant physiquement qui était vraiment repoussant à voir en raison de sa tête particulièrement difforme. Que ce soit les truffes de travers, les gueules déformées ou les yeux globuleux, les chiens laids n’ont rien à envier à certains animaux particulièrement repoussants en raison de leur apparent physique. Certaines races de chien sont donc particulièrement mal gâtées par la nature, car leur apparence physique en fait parfois des petits monstres.

A voir aussi : Pro-Nutrition : meilleures croquettes pour chien ?

Le chinois à crête

On s’accorde à dire que la race de chien la plus immonde est le chinois à crête. Ce chien est d’origine chinoise et se trouve sous 2 variétés qui ont leurs spécificités. En effet, la première est la houppette à poudre (powderpuff) qui comme son nom l’indique possède une houppette de fourrure en double composée de poils longs qui le rend particulièrement hideux. La seconde variété est le chien nu. Ce dernier possède uniquement des touffes de poils sur la tête. Ces touffes de poils sont également présentes sur les pattes et la queue.

Cette race de chien chinoise à crête est un animal qui exige un entretien assez élevé. En effet, la peau du chien chinois à crête nécessite une hydratation quotidienne au risque de se dessécher trop rapidement. De même, il nécessite une protection contre le soleil. Enfin, il nécessite des bains régulièrement, car il a tendance à avoir des infections cutanées.

A lire aussi : 4 bonnes raisons de contacter un vétérinaire pour euthanasier un chien

Il faut savoir que cette race de chien est tellement laide qu’elle gagne très souvent la plupart des classements du chien le plus moche sur Terre. En conséquence, ils sont quasiment toujours sur le podium au pire et à la première place au mieux. Ils ont gagné à de nombreuses reprises le prix pour être le chien le plus moche du monde. En effet, depuis 2000, il existe en Californie un classement du chien moche. Ce concours se nomme “Worlds’s Ugliest Dog Contest”, ce qui veut dire le concours du chien le plus laid du monde.

Il existe aussi une multitude d’autres races de chiens, autre que le chien chinois à crête à qui on pourrait décerner le sésame de chien le plus déplaisant sur Terre. En voici une liste non exhaustive si vous voulez voir à quoi ces animaux hideux ressemblent :

  • le Lundehund Norvégien, car il possède des orteils
  • le puli ou le chien “serpillère”
  • le dogue de bordeaux
  • le bull terrier
  • le carlin
  • l’épagneul japonais
  • le bedlington terrier
  • le barzoï
  • le chien nu du pérou
  • le shar-pei
  • le xoloitzcuintle
  • l’affenpinscher
  • le berger bergamasque

Qui est le chien le plus moche du monde ?

“Mister Happy Face” a remporté le titre du chien le plus laid du monde

Dans le classement des chiens les plus moches, il est le grand gagnant en raison de sa petite taille, ses soucis de santé et son pelage altéré par le temps. L’origine des caractéristiques physiques repoussantes de ce chien moche tient à la maltraitance et la mauvaise éducation qu’il a subies.

Une place de gagnant largement mérité

“Mister Happy Face” veut dire littéralement “Monsieur visage joyeux”. La race de ce chien est le chinois à crête comme évoqué précedemment. Cette race de chien a un véritable don pour être qualifié d’immonde. “ Mister Happy Face” possède une langue pendante en permanence, son museau est déformé et il a une absence de pelage quasiment sur tout son corps. De même, il a également des crêtes de poils sur la tête particulièrement immondes. L’apparence de ce chien moche détonne avec des attributs qui font comprendre que le concours n’a pas été truqué. Il possède aussi des pattes plutôt arquées avec sa petite taille.

Du point de vue de l’actualité, en juin 2022, ce chien âgé de 17 ans venait de remporter le titre de “chien le plus hideux du monde” à Petaluma. Petaluma est une ville californienne des États-Unis qui organise une compétition de ce type depuis plus 50 ans. Il s’agit d’une compétition tout à fait officielle, où les résultats du classement ne sont pas truqués.

Une santé déclinante et de la maltraitance

Toutefois, cette laideur prend aussi racine dans son passé assez douloureux : ce chien très âgé a connu un lourd passé. Malheureusement, ce chien a été battu durant sa vie. En effet, il a été la victime de traitements terribles par ses anciens maîtres pendant de très nombreuses années. “ Mister Happy Face” est touché par des problèmes de santé également. Ces problèmes de santé sont des tumeurs et des troubles neurologiques qui altèrent son physique. En conséquence, il a tendance à avoir la tête de travers en permanence. Voilà toutes les caractéristiques physiques qui font de ce chien, le plus hideux sur Terre.

Les critères de beauté canine : est-il vraiment possible de juger la laideur d’un chien ?

Les critères de beauté canine sont-ils réellement objectifs ? Peut-on vraiment juger la laideur d’un chien ? Ces questions suscitent de nombreux débats parmi les amoureux des chiens et les défenseurs de leur bien-être. Effectivement, le concours du chien le plus moche du monde soulève des interrogations quant à sa légitimité et à son impact sur ces animaux souvent déjà fragilisés.

La notion de beauté est subjective, elle varie d’une personne à une autre. Ce qui peut sembler hideux pour certains, peut être adorable aux yeux d’autres personnes. Alors pourquoi organiser un tel concours ? Certains avancent l’idée que cela permet de sensibiliser le public aux problèmes rencontrés par ces animaux maltraités ou souffrant de problèmes physiques.

Pourtant, il faut bien se demander si mettre en avant la ‘laideur’ d’un animal ne risque pas aussi de renforcer les stéréotypes négatifs autour des races qu’il représente. Ne risque-t-on pas simplement d’accentuer l’exclusion et la discrimination envers certains types de chiens ?

Ce type de compétition peut aussi poser question en termes éthiques. Les organisateurs assurent que les chiens participants sont tous issus soit d’élevages spécialisés dans cette race particulière (comme le chinois à crête), soit recueillis dans des refuges ou associations œuvrant pour leur bien-être. On ne peut s’empêcher de se demander si cette mise en lumière médiatique vaut vraiment tous les efforts fournis pour offrir une vie meilleure à ces animaux.

Il faut penser à encourager une vision plus bienveillante et respectueuse envers tous les chiens, quels que soient leur apparence physique. Chaque animal mérite d’être traité avec amour et compassion, quelles que soient ses particularités ou sa race.

Plutôt que de se focaliser sur la notion subjective de laideur ou de beauté, il serait plus judicieux d’organiser des concours valorisant l’éducation canine, le comportement exemplaire ainsi que les efforts consentis pour améliorer la vie des animaux dans le besoin. Cela permettrait non seulement de mettre en avant des histoires positives et inspirantes mais aussi d’encourager l’adoption responsable et la prise en charge adéquate de ces compagnons à quatre pattes.

Le concours annuel du chien le plus laid : une tradition controversée

Le concours annuel du chien le plus laid est devenu une tradition controversée qui divise les opinions. Pour ses détracteurs, il s’agit d’une pratique cruelle et irrespectueuse envers ces animaux qui ne choisissent pas leur apparence physique. Ils soulignent que la beauté réside dans la diversité et que ce genre de compétition ne fait qu’alimenter des préjugés esthétiques.

Certains défenseurs du concours arguent qu’il permet justement de célébrer la singularité et l’acceptation de soi. Selon eux, il offre aux chiens ‘moins conventionnels’ une plateforme pour briller sous les projecteurs et montrer au monde entier qu’ils sont dignes d’être aimés malgré leur aspect inhabituel.

Pourtant, on peut se demander si cette mise en avant médiatique n’est pas un double-edged sword (une épée à double tranchant). D’un côté, elle offre une visibilité inédite à ces chiens souvent négligés ou ignorés par les visiteurs des refuges animaliers. De l’autre côté, cela risque aussi d’encourager certains éleveurs sans scrupules à reproduire intentionnellement des animaux avec des caractéristiques exagérées dans le but de participer au concours.

Il faut noter que le bien-être physique et mental des animaux participants doit être strictement supervisé lors du concours. Des vétérinaires présents sur place veillent à ce que chaque chien soit traité avec respect tout au long de l’événement. Cela soulève la question de savoir si ces animaux sont réellement conscients de la nature du concours et s’ils ne ressentent pas une sensation d’exposition inconfortable.

Pensons à bien encadrer cette compétition en établissant des règles strictement définies concernant le bien-être animal. Il serait préférable que les prix attribués dans ce genre de compétitions soient orientés vers des actions bénéfiques pour l’amélioration des conditions de vie et le soutien aux refuges ou associations œuvrant pour les animaux maltraités.

Bien que le concours du chien le plus moche suscite un intérêt médiatique considérable, pensons à nos animaux. Au lieu de promouvoir une idée subjective et potentiellement discriminatoire de la beauté canine, nous devrions axer notre attention sur l’amour inconditionnel et le respect envers tous nos fidèles compagnons à quatre pattes.

La véritable beauté ne se limite pas à l’apparence extérieure mais se trouve dans leur cœur aimant qui bat au rythme du nôtre. Encourageons plutôt des initiatives mettant en valeur leur intelligence, leur loyauté et leurs qualités intrinsèques qui font d’eux des êtres dignes.