Comment chauffer une tortue de terre ?

Vivre à l’extérieur est un atout sérieux pour les tortues. C’est la condition du succès dans l’élevage des tortues terrestres. Les Cheloniciens vivant à l’extérieur apprécient le soleil, ils sont plus actifs et plus sains. Les tortues méditerranéennes en particulier ont besoin de vivre à l’extérieur, elles y séjournent de mars/avril à septembre/octobre , selon la région et la durée de l’hiver. Dans la mauvaise saison, ces tortues hiberneront.

  1. Terrarium et/ou enclos de jardin
    1. La tortue d’Hermann, une tortue de jardin répandue en France
  2. Développer mon jardin pour ma tortue
  3. Contenu

Terrarium et/ou enclos de jardin

Hibernation dans la mauvaise saison n’affecte pas toutes les tortues terrestres : les espèces tropicales ne peuvent sortir qu’en cas de chaleur suffisante, de juin à septembre, le reste du temps, nos reptiles sont conservés dans un terrarium.

A découvrir également : La conduite à tenir devant un animal souffrant

Le nom de tortue de jardin attribué à Agrionemys horsfieldii et les espèces du genre Testudo peuvent induire en erreur. Ces tortues peuvent en fait passer plusieurs mois à l’extérieur, mais seulement dans une enceinte spécialement aménagée et non librement dans le jardin. Tout d’abord, le risque d’évasion est grand et ensuite ils peuvent être en danger !

La tortue d’Hermann, une tortue de jardin répandue en France

A lire en complément : Cabane pour hérisson : conseils

En France, la tortue d’Hermann est la plus commune. Il est considéré comme le plus ancien reptile présent en France.

Il peut mesurer jusqu’à 30 cm et peser jusqu’à 4 kg selon les sous-espèces. Il est facilement repéré grâce à sa couleur jaune parsemée de taches sombres. Sa tête est de couleur vert foncé et ses yeux noirs. Elle peut vivre jusqu’à 80 ans en captivité.

La tortue d’Hermann est attachée à son domaine. Même lorsqu’elle parcourt de grands territoires pour trouver sa nourriture, elle retourne toujours chez elle. Il fera un compagnon idéal pour dans une enceinte de jardin ou dans un terrarium.

Vous pouvez trouver la description de la tortue de Hermann sur le Site Web Instinct Animal.

Configurez mon jardin pour ma tortue

Certains éleveurs développent des chalets chauffés que les tortues tropicales occupent en hiver avec un accès gratuit à l’extérieur lorsque le temps est ensoleillé.

Pour prendre soin de sa tortue dans le jardin, il est nécessaire :

  • Installez une enceinte sécurisée : un mur ou une palissade en bois, qui entoure l’enceinte doit être assez haut pour empêcher votre tortue de s’échapper et partiellement enterrée, car elle sait comment creuser sous les limites pour s’échapper.
  • Installez un treillis métallique : Si vous avez une tortue juvénile, un treillis métallique ou un filet au-dessus empêche d’autres animaux et prédateurs de l’attraper.
  • Fournir une zone sèche : une zone sans végétation, baignée de soleil, sert de zone sèche et permettra à votre tortue de se réchauffer. Une autre zone, assez grande, doit être plantée avec desherbes nourrissantes pour les tortues  : trèfle, luzerne, pissenlit…
  • Installation d’un abri : un abri en bois lui permet de se protéger des intempéries et, pendant les jours trop frais au début du printemps, une mini-serre lui permet de trouver un endroit chaud.

Certaines espèces terrestres ne peuvent pas être éliminées, ou occasionnellement, pour bronzer, parce qu’elles sont sensibles au refroidissement ou aux vagues de chaleur, de sorte qu’elles doivent être hébergées par tous les temps dans un terrarium.

Foto : pnl_itachi, Talha

Show Buttons
Hide Buttons